fbpx

Autofocus : back button, le réglage ultime ?

Quel est le meilleur réglage autofocus ?

C’est une question qui revient très souvent et c’est normal : trouver les bons réglages autofocus et en maîtriser le fonctionnement est une des conditions indispensables pour faire des photos nettes dans toutes les situations.

Alors dans cet article je vous montre un réglage de l’autofocus à connaître et à essayer : le back button autofocus.

Vous préférez une démonstration en vidéo ? Celle-ci est faite pour vous 👇

Avec cette technique, on est plutôt dans la catégorie « réglages autofocus experts ».

Mais quand vous dompterez cette technique du back button autofocus, elle changera votre manière de faire des photos. En animalier surtout (mais aussi en photo de sport, de portrait...).

Alors on ne va pas mettre la charrue avant les bœufs. Je vais d’abord vous montrer pourquoi les réglages autofocus par défaut de votre appareil photo présentent des inconvénients que la technique du back button autofocus va vous permettre de rejeter aux oubliettes.

Vous êtes OK ? Alors on y va...

Réglages Autofocus : une situation typique où le back button va vous sauvez la mise.

Cette buse pour l'instant au sol représente une situation typique qui pose problème aux autofocus et qui va être résolue par la technique du back button autofocus : posée, on peut la décentrer en mode AF-S, mais comment gérer la mise au point si elle s'envole ?

Les deux modes autofocus des appareils photo ont chacun des défauts.

Une des clés pour réussir des images bien nettes en photo nature est de maîtriser la mise au point. Et pour cela vous disposez sur l’appareil photo de deux modes autofocus : AF-S (One shot chez Canon) AF-C (Servo chez Canon) :

  • AF-S pour AutoFocus Single
  • AF-C pour AutoFocus Continu

Quand ces modes autofocus fonctionnent séparément, ils posent tous les deux des problèmes.

Je vous explique.

Les problèmes avec le mode autofocus AF-S/One shot

Le premier des modes autofocus, le mode AF-S/One-shot, est hyper simple et très intuitif.

Son principe est de faire la mise au point quand vous pressez le déclencheur de l’appareil photo à mi-course et de verrouiller cette mise au point tant que vous ne relevez pas votre doigt du déclencheur :

  • Vous superposez le sujet de la scène et les collimateurs autofocus du viseur.
  • Vous faites la mise au point en pressant le déclencheur à mi-course.
  • La mise au point se verrouille sur le sujet.
  • Vous décentrez éventuellement votre sujet tout en conservant le déclencheur enfoncé à mi-course.
  • Quand vous êtes satisfait du cadrage vous pressez à fond pour prendre la photo.
Chevrette avec autofocus AF-S/One shot

Pour cette chevrette immobile dans les blés, l'autofocus AF-S/One shot fait le job

La photo est nette et vous avez la composition voulue. Du grand classique.

Mais il y a deux problèmes avec ce réglage autofocus en AF-S/One-shot.

Tout d’abord, si vous voulez prendre une seconde photo avec le même cadrage, il faut recentrer le sujet pour le replacer sur les collimateurs autofocus, refaire la mise au point et à nouveau cadrer comme voulez avant de pouvoir prendre la photo.

Ou bien il vous faut décaler les collimateurs autofocus si votre appareil le permet.

Dans les deux cas ça fait des manipulations, du temps de perdu et autant d'occasions de faire une erreur 😬

Et puis si vous étiez satisfait de votre cadrage c’est un peu pénible d’avoir à le refaire si vous voulez prendre plusieurs photos similaires (tous les appareils photo ne permettent pas de déplacer les collimateurs autofocus pour éviter cela).

Second problème avec le mode autofocus AF-S/One-shot : si votre sujet se met à se déplacer, l’autofocus AF-S/One-shot n'est plus adapté et il faut vite basculer en autofocus continu, le mode AF-C/Servo.

Imaginez un oiseau perché que vous êtes en train de prendre en photo : le mode autofocus adapté est AF-S/One-shot. Justement parce qu’il vous permet de verrouiller la mise au point sur le sujet.

Ainsi vous pouvez recomposer votre photo, même si les collimateurs autofocus ne sont plus superposés avec le sujet dans le cadrage final. L’oiseau sera net puisque la mise au point est verrouillée dessus tant que vous gardez le déclencheur enfoncé à mi-course.

Mais si votre oiseau d'un coup déploie ses ailes pour s'envoler ?

Une mission pour l'autofocus continu/servo : l'envol de la buse variableEnvole de

Envol soudain de la buse : arf la situation se complique pour le mode AF-S/One shot :-/

Le réglage de votre autofocus sur AF-S/One-shot n’est plus du tout adapté. Il faut basculer très vite en autofocus continu. Si ces deux modes correspondent à deux réglages autofocus séparés, ça va être compliqué de gérer cette situation.

Au mieux vous avez paramétré la bascule AF-S <-> AF-C en l'affectant à un bouton du boîtier (et vous avez de bons réflexes pour appuyer dessus !), au pire il va falloir afficher les réglages, choisir "mode autofocus" et sectionner AF-C/Servo.

Une éternité pour saisir le bon instant, votre sujet ne vous aura pas attendu.

Le mode autofocus AF-C/Servo a les défauts inverses, logiquement.

Le mode AF-C/Servo vous permet de faire la mise au point en continu sur un sujet en mouvement.

Tant que votre sujet se déplace vous allez pouvoir le suivre en superposant bien les collimateurs autofocus dessus - en général au centre du viseur - et le boîtier va ajuster en permanence la mise au point sur ce sujet (enfin, tant que vous activez l'autofocus en pressant à mi-course sur le déclencheur ou à fond pour prendre la photo, cela va sans dire 😉️ )

Mais si votre sujet s'immobilise, pas question de modifier votre cadrage dans ce mode : l'autofocus ferait la mise au point dans le décor.

Reprenons l’exemple d’un oiseau en vol. Une buse. Elle vole vers vous. Avec l’autofocus AF-C/Servo vous pouvez la suivre et réaliser une série de photos bien nettes (en théorie, la pratique c’est autre chose 😅️).

Autofocus en continu pour cette buse en vol

Buse variable après l'envol : une mission pour l'autofocus continu. La tête "en plein dans la pastille" c'est la sécurité pour que les collimateurs accrochent le sujet dans cette situation compliquée.

Mais si cette buse se pose sur un poteau, peut-être voudrez-vous la décaler un peu du centre de l’image pour rendre la composition plus agréable ?

Eh bien avec l’autofocus continu c'est niet, puisque qu’en recadrant vous allez aussi perdre la superposition des collimateurs autofocus et du sujet, et que la mise au point se fera ailleurs (l’arrière-plan en général).

Résultat : une buse bien floue sur fond de lisière forestière bien nette par exemple. Pas top.

Là encore vous avez toujours la possibilité de décaler les collimateurs autofocus si votre appareil propose la fonction, mais c'est toujours une manip' de plus.

Et si vous passez en autofocus AF-S/Servo à ce moment-là pour décentrer votre sujet et avoir une composition agréable :

  1. ça prend du temps, pas sûr que votre sujet vous l'accorde,
  2. vous serez à nouveau aux fraises si le sujet s'envole ou se met à courir.

Un peu prise de tête tout ça, et pas facile concrètement à utiliser "en live".

Mise au point sur les animaux de compagnie : même combat pour l'autofocus.

Animaux sauvages, animaux de compagnie, enfants qui jouent : un même défi pour vos modes autofocus lorsque que le sujet alterne les phases statiques et les mouvements.

En clair, choisir très vite sur votre appareil photo le bon mode autofocus est pénible. Et encore, je ne vous ai pas parlé des zones autofocus, de la taille du collimateur ni des éventuels paramètres liés à l'objectif...

Et en plus, chaque mode présente des défauts.

Eh bien figurez-vous qu'il existe un moyen de simplifier tout cela, de régler tous ces soucis et de combiner les deux modes autofocus pour les avoir en permanence à disposition.

En bénéficiant à tout moment des qualités de chaque mode.

Sans aucune manipulation à faire sur l’appareil photo pour passer de l'un à l'autre 👍

C’est ce que je vous explique maintenant :

Mais qui vous pourrit votre autofocus ?

Car oui, il y a un coupable qui s’évertue à rendre bien complexe la bascule entre les deux modes autofocus.

C’est le déclencheur. Il commande trop de fonctions : la mise au point, le déclenchement et la mesure de la lumière…

C’est lui qui vous empêche d’adapter instantanément votre mode autofocus à la situation que vous avez en face de vous.

Contrôle autofocus, mesure de la lumière et déclenchement : c'est beaucoup pour une seule touche.

Le déclencheur de l'appareil photo est en surcharge : il commande trois fonctions.

Si vous ne voyez pas encore bien le rapport avec une bascule instantanée entre les réglages autofocus AFS/One-shot et AFC/Servo, vous allez tout comprendre grâce à la description de la technique :

L'astuce consiste à placer par défaut l'appareil en mode AF-C/servo, mais à ne plus faire la mise au point avec le déclencheur.

Et comme il faut bien une commande pour activer la mise au point autofocus, vous allez attribuer ce rôle au bouton arrière « AF-ON » ou « AEL/AFL » (selon les marques). C’est une touche qui tombe naturellement sous le pouce.

Ça s'appelle la technique du "back-button autofocus". La « mise au point autofocus par le bouton arrière » en français.

Une fois que vous avez modifié les rôles du déclencheur et du bouton arrière (je vous explique plus bas comment faire), comment allez-vous réaliser votre mise au point ?

Eh bien tant que vous maintenez le bouton arrière enfoncé, l'AF-C/Servo suit votre sujet et fait la mise au point. Et en même temps vous prenez les photos comme d’habitude, en pressant le déclencheur à fond.

Quand le sujet s'immobilise, vous relâchez la touche "AF-ON" et l'AF s'arrête. Votre mise au point est verrouillée sur votre sujet sans que vous n’ayez rien à faire.

AF-ON le bouton arrière vers lequel basculer l'autofocus

En fonction des marques et des modèles une ou deux touches sont présentes au dos de l'appareil, juste à coté du viseur. Si elle est présente, celle marquée "AF-ON" est celle qui tombe le plus naturellement sous le pouce pour réaliser la mise au point. Elle est faite pour cela (d'où le nom...).

Vous pouvez donc recadrer et prendre vos images dans la foulée : puisque la touche AF-ON est relâchée l'AF ne fera pas des siennes quand vous appuierez sur le déclencheur ✌️ (puisque le déclencheur ne fait plus la mise au point...).

Vous n'avez pas non plus à refaire une mise au point à chaque fois que vous voulez prendre une photo avec le sujet décentré (comme c'est le cas avec l'AF-S/One-shot), puisqu'elle est figée à l'endroit de votre sujet.

Et si le sujet se remet en mouvement, en pressant la touche AF-ON vous réactivez l'autofocus qui est tout de suite en mode continu pour aller l'accrocher.

Voilà.

Pas facile de vous décrire tout cela par écrit, j'espère que je ne vous ai pas perdu ?

Je vous invite franchement à tester. Depuis que mes appareils le permettent, je n'utilise plus que cette technique.

Comment paramétrer votre appareil en mode back button autofocus ?

Bascule autofocus AF-C/Servo vs AF-S/One shot

Chez Canon, le choix du mode autofocus se fait dans "opération AF" des réglages. Choisissez Servo chez Canon, AF-C pour les autres marques. Aucun Playmobil n'a été blessé ou maltraité pendant le tournage 🙂

D’abord, réglez votre boîtier en mode autofocus continu (AF-C/Servo). Pour la technique du back button autofocus, c'est le mode par défaut.

Puis, il y a deux petits réglages à faire sur l'appareil :

  • Affecter l’activation de l’autofocus au bouton arrière AF-ON ou AEL/AFL,
  • Retirer au déclencheur la possibilité de faire la mise au point (puisque cette fonction est désormais dévolue au bouton arrière).

Ces réglages dépendent de la marque et du modèle de votre appareil photo. En général c'est dans le menu "personnalisation" puis "fonction des touches" (CFnIII chez Canon par exemple) :

  • Il faut que vous y trouviez la touche AF-ON ou AEL/AFL et que vous lui affectiez la mise au point (AF-On).
  • Dans les menus toujours, chez Canon  allez sélectionner le déclencheur pour lui affecter un rôle sans l'AF (juste "activation mesure" par exemple). Il fera toujours le déclenchement. Pour d'autres marques il faut trouver le sous-menu "activation AF" et sélectionner "AF-ON seulement" (chez Nikon par exemple).
Mise au point sur les renardeaux grâce au back button autofocus

Le back button, un réglage autofocus parfait pour les espiègles renardeaux.

Chez certaines marques enfin, le simple fait d’affecter l’activation autofocus à un autre bouton désactive aussi la mise en route de l’autofocus par la traditionnelle pression à mi-course sur le déclencheur.

Impossible ici de lister l'ensemble des possibilités pour toutes les marques et tous les modèles d'appareil photo.

Vous trouverez sans doute la bonne procédure dans le manuel de votre boîtier, ou avec Google (tapez « back button autofocus + modèle de votre appareil photo » et il y a des chances pour que vous trouviez un tuto).

Testez les avantages du back-button autofocus

Vous n’avez plus besoin de régler votre autofocus

Les deux modes AF-C/Servo et AF-S/One shot sont accessibles en permanence et basculent automatiquement de l'un à l'autre via un bouton unique.

Quand votre sujet est immobile et que le bouton arrière est relâché, l’autofocus se comporte comme dans le mode AF-S/One shot (les défauts en moins).

Et quand le sujet se met en mouvement, la reprise de l’autofocus AF-C/Servo est instantanée juste en pressant le bouton arrière 😎

Avec le back button AF, vous faites disparaître les défauts de chaque mode autofocus

Quand votre sujet est fixe et que le bouton arrière de l’appareil photo est relâché, vous pouvez recomposer à loisir votre image et prendre autant de photos que vous voulez sans répéter à chaque fois ces mises au point / recadrages successives imposée par le mode AF-C/One shot.

Le tout sans risquer de perdre la mise au point avec un autofocus qui décide que c’est l’arrière-plan qui doit être net, comme cela peut se produire en mode AF-C/Servo.

En back button autofocus vous n’avez plus à rester l’index crispé sur la mi-course du déclencheur.

Quand vous avez un sujet immobile, que vous avez fait la mise au point dessus avec l’autofocus AF-S/One shot et que vous avez recomposé votre image, vous êtes obligé de conserver la pression à mi-course sur le déclencheur pour maintenir le verrouillage de la mise au point sur le sujet.

Si vous attendez une attitude intéressante, un comportement sympa, ça peut durer des plombes…

Avec la technique du back button autofocus c’est fini : la mise au point est verrouillée quand le bouton est relâché, pas quand vous le maintenez enfoncé. Vous voilà plus détendu pour patienter. Vous n’aurez qu’à presser le déclencheur à fond pour prendre la photo quand le bon moment se présentera.

Adieu les refus de déclenchement de l’appareil photo

C’est un truc qui m’a toujours fait pester… avant que cette technique du back button autofocus ne soit disponible.

Quand vous utilisez la mise au point autofocus, quel que soit le mode, si l’appareil n’arrive pas à faire le point il ne déclenche pas.

Il pompe dans la semoule et vous refuse toute photo 😤

En découplant l’autofocus du déclenchement, en affectant l’un à un bouton arrière et l’autre au déclencheur, vous évitez ce souci.

Dès que vous relâchez le bouton arrière vous pouvez prendre la photo en pressant le déclencheur à fond. C’est bien le moins qu’on puisse demander à un appareil photo non ?

Alors bien sûr il va falloir dans ce cas que vous repreniez la mise au point vous-même, avec la bague de l'objectif. Pas forcément simple et encore moins garanti. Mais vous aurez quand la possibilité de prendre une photo.

Et un appareil photo qui vous obéit vraiment quand vous lui demandez de prendre une image, c’est assez satisfaisant 😎

Petit avertissement final concernant le back button autofocus.

Passer en "back button autofocus" demande un temps d'adaptation. Pour le meilleur certes, mais si vous partez en safari au Bostwana demain matin, attendez peut-être d'être revenu avant de tester 😉

La technique du back button est une manière de régler votre autofocus qui ajoute une commande. Et qui nécessite parfois de presser deux boutons en même temps.

Utiliser un bouton arrière pour activer la mise au point automatique est donc un petit peu plus complexe que le traditionnel enfoncement du déclencheur à mi-course. C'est son inconvénient, et c'est n'est pas une technique qui convient à tout le monde.

J'espère que cette technique vous sera utile, laissez un petit commentaire si vous l'adoptez, ça m'intéresse !


Dans le même genre, vous allez aussi aimer :

  • Le problème avec cette méthode c est si on a un petit boîtier ( j ai un fuji xt30 ) en hiver avec des gants c est trop galère à trouver le petit bouton du coup j’ avais laissé tomber . Il m arrive de rester en af-c même pour du sujet fixe et ça marche très bien mais oui cette méthode du black bouton focus semble très bien .

    • Merci Frédéric pour ce retour, en effet sur les plus petits boîtiers cela doit être un peu plus compliqué niveau ergonomie. D’où le petit avertissement final sur l’importance de tester la méthode avec ses propres ressentis et son matériel 😉

  • Tout ça est très juste David, je n’utilise plus que ce mode depuis que je le connais. Mais au début j’ai une fois oublié que j’utilisais ce mode et j’ai crû mon OM1 MK2 en panne. Au cas où la map ne serait pas parfaite il y a toujours la ressource de corriger avec Sharpen de Topaz qui est surprenant.

    • Oui Dominique, les nouveaux algorithmes qui sortent depuis quelques mois sont vraiment surprenants. L’intelligence artificielle est vraiment en plein boom et la photo est en première ligne des applications possibles. Pour le meilleur, et espérons pas trop pour le pire…

  • Bien d’accord. J’utilise cette technique depuis plusieurs années dans toutes les situations. C’est top.

  • Belle explication ! J’utilise cette fonction depuis des années et je ne pourrais plus jamais m’en passer !
    Le temps d’adaptation est rapide et les avantages nombreux !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >